La stratégie de Maxime

Souhaite commencer le plus tôt possible à se constituer un patrimoine immobilier lui génère un complément de revenus.

Sa stratégie est adaptée à ses revenus et est construite sur 25 ans. Nous sommes partis sur une logique où la revente de son premier bien spéculatif permet de financer deux nouveaux investissements de rendement qui lui génèrent plus de revenus.
Le recours à la création d’un ou plusieurs véhicules d’investissement pourra être envisagé à partir du 2ème ou 3ème cycle en fonction des modalités de financement recherchées, des effets de seuil attendus et des questions de traitement fiscal.

Le patrimoine de Maxime sur 25 ans

Avec des revenus à hauteur de 2000€ et un apport de 15.000€, Maxime était prêt à faire un effort mensuel d’épargne de 250€ tous les mois afin de développer le plus rapidement possible son patrimoine immobilier. Au terme des 25 ans de sa stratégie, Maxime a un patrimoine de 1.331.000€ brut et de 818.000€ net qui lui génère chaque année 111.000€ de loyers bruts. 

Maxime investisseur
Détail de la stratégie

Maxime, jeune actif de 25 ans souhaitait commencer très tôt sa stratégie de constitution de patrimoine immobilier afin de le développer un maximum. Notre investisseur souhaitait arrêter sa carrière avant sa retraite afin de se consacrer à l’associatif. Il lui fallait donc que son portefeuille immobilier lui génère des revenus aux termes de sa stratégie.

Année 1
On commence par une petite surface

Avec son apport de départ, Maxime a tout d’abord investit dans un studio à Vitry-sur-Seine. Cela lui a aussi permis de se familiariser avec l’investissement immobilier locatif. Une fois rénové et meublé, son studio s’est loué facilement à un jeune étudiant ingénieur.

petite-surface-studio-ou-T2

16m² | Un studio à Vitry-sur-Seine

Année 4
Un deuxième investissement pour la route !

Grâce à son effort mensuel de 250€ par mois, notre client a pu se lancer dans un second investissement avant de revendre son premier. Il s’est alors positionné sur un studio de 20 m² situé à Aubervilliers. Nous l’avons dirigé, une fois de plus, sur une petite surface. Une valeur sûre car il s'est rapidement loué par des étudiants ou jeunes actifs.

petites-surfaces-studio-ou-2-pieces

20m² | Un studio à Aubervilliers

Année 8-A
La revente à du bon !

Avec la somme récupérée lors de la revente du bien, Maxime a pu diversifier son patrimoine immobilier en investissement dans un second bien la même année. Ce dernier, situé à Mantes-la-Jolie, a été destiné à une colocation. Un placement stratégique qui obtient un rendement de 9,39% avec un taux de rendement interne de 19,39%. Il sera alors très intéressant lors de la revente.

petite-colocation-zone-etudiante

78m² | Une colocation à Mantes-la-Jolie

Année 8-B
La revente à du bon !

Le premier investissement est arrivé à maturité avec un taux de rendement interne de 16,31%, l’heure a sonné pour le revendre. Maxime a alors récupéré 42 000€ grâce à cette revente qui s’est réalisée au bon moment. Avec un apport plus important, il a pu voir plus grand et opter pour un appartement de 46 m² à Epinay-sur-Seine. Un jeune couple s’y est alors installé, séduit par les beaux volumes et la modernité du bien dû aux rénovations.

studio-ou-2-pieces-zone-etudiante-ou-residentielle

46m² | Un 2 pièces à Epinay-sur-Seine

Année 12
On reste sur une bonne lancée !

Le deuxième placement de Maxime a été revendu l’année précédente lorsqu’il est arrivé à maturité. Avec la somme de la revente qui s’élève à 56 000€, nous lui avons conseillé de développer davantage son patrimoine immobilier avec un nouvel investissement. Il a alors déposé un apport de 38 000€ dans un bien de 101m² situé à Orly, destiné à une colocation de 5 personnes après les rénovations. Va-t-il s’arrêter d’investir ?

grande-colocation-4-chambres-et-plus

101m² | Une colocation à Orly

Année 13
Les petites surfaces, un bon souvenir !

Notre client ne s’arrêtera pas de si tôt, il va continuer d’investir. Cette fois-ci, il s’est penché sur un studio comme pour ses premiers investissements. Un type de logement qui lui a été bénéfique car les appartements n’ont jamais connu de vacances locatives par la forte demande des étudiants et jeunes actifs. Situé à Saint-Ouen dans la couronne parisienne, le studio s’est loué à une vitesse folle !

petites-surfaces-studio-ou-2-pieces

25m² | Un studio à Saint-Ouen

Année 14
Et un studio de plus

Par ici, les studios sont appréciés. Maxime a trouvé bien des avantages à investir dans des petites surfaces qui complètent parfaitement bien ses autres placements. En revanche, pour celui-ci, il s’est éloigné de la région parisienne, et s’est dirigé sur Orléans. Une ville idéale pour les petites surfaces car de nombreux étudiants y habitent, un endroit stratégique comme tous les autres. D’autant plus, qu’il a eu raison de diversifier ses biens au niveau de la zone géographique.

studio-ou-2-pieces-zone-etudiante-ou-residentielle

33m² | Un 2 pièces à Orléans

Année 15-A
Qui dit 15 ans d’aventure, dit nouvelles acquisitions

C’est aussi la troisième colocation pour Maxime ! A la suite de la revente de sa colocation à Mantes-la-Jolie, notre client a été partant pour réinvestir dans ce même type de bien. Le bien est situé à Thiais une ville appréciée par les jeunes grâce à son calme et à sa proximité avec la capitale, une nouvelle colocation aussi stratégique que les anciennes avec un rendement qui a atteint 8,31 %.

grande-colocation-zone-etudiante

77m² | Une colocation à Thiais

Année 15-B
Qui dit 15 ans d’aventure, dit nouvelles acquisitions

Ce n’est pas un, ni deux, mais trois studios investis en 3 ans ! Notre client a continué de se laisser tenter par un autre bien de petite surface. Ce dernier va appuyer sur la diversité de son portefeuille immobilier et ainsi lui promettre une rentabilité à long-terme. Avec 10 000 euros de travaux, ce studio a été complètement rénové au vu de la cible de locataire. Cela a fonctionné, il a été loué avec succès !

petite-surface-studio-ou-T2

23m² | Un studio à Argenteuil

Année 17
Et pourquoi pas un immeuble de rapport ?

Avec les années d’expériences dans l’investissement locatif et les récupérations dûes aux reventes et aux loyers, Maxime a sauté le pas pour investir dans un immeuble de rapport ! Ce type de placement n’est pas à prendre à la légère, il dégage de nombreux avantages comme plusieurs inconvénients, dont le manque de diversification ou les responsabilités à prendre en charge. Cependant, cela va lui être bénéfique à long-terme grâce au nombreux avantages et à une bonne gestion locative.

coliving-étudiant-jeunes-actif-ou-mixte

230m² | Un immeuble à Meaux

Année 19-A
Diversification dans le type de bien !

Cependant, même si notre client a décidé de diversifier son portefeuille immobilier, il a voulu garder cette sûreté qu’offrent les colocations. Comme il a revendu une colocation, il va réinvestir dans une nouvelle. Ayant toujours pour cible les étudiants et les jeunes actifs, nous lui avons proposé un appartement situé à Evry, que nous avons rénové pour accueillir 4 locataires. Un beau projet qui nous a permis de ne connaître aucune vacance locative de plus de 3 semaines !

grande-colocation-zone-etudiante

77m² | Une colocation 4 personnes à Evry

Année 19-B
Diversification dans le type de bien !

L’année précédente, la colocation de 5 personnes situé à Orly a été revendue car le bien était arrivé à maturité. Cette récupération de fonds a pu permettre à Maxime de réaliser un double investissement.

Pour le premier, il a décidé de se diversifier dans le type de bien. Il a alors opté pour une location simple de 42 m² à Pontoise. Ce 2 pièces a été l’appartement idéal pour des jeunes actifs qui souhaitaient être en région parisienne tout en ayant un plus grand espace pour eux à un loyer avantageux.

strategies-location-t2

42m² | Un 2 pièces à Pontoise

Année 20
Aménager une grande surface en colocation !

Lorsque l’on investit dans une grande surface, on a le choix de la transformer en plusieurs biens. C’est ce que nous avons fait avec notre client : il a investi dans un duplex de 95 m² et nous avons vu un vrai potentiel pour le diviser afin de réaliser un studio d’un côté et une colocation 3 personnes de l’autre. Un beau projet qui divise un même investissement en 2 appartements, ingénieux non ?

petite-colocation-2-ou-3-chambres

95m² | Une division Duplex à Noisy-le-Grand

Année 21-A
Deux reventes contre deux investissements !

Avec assez d’épargne, Maxime a optimisé son portefeuille immobilier avec un petit investissement de 17 m² situé à Bobigny, retour dans la région parisienne pour un placement sûr !

La stratégie que nous avons réalisé pour notre client est simple : dès qu’une vente est réalisée, on réinvestit avec un bon apport financier. Et bien évidemment, tout est calculé, car tout investissement va se faire juste avant la maturité d’un autre bien, ce qui va amener à une vente. Après ces deux investissements, la location simple d’Orléans et la colocation situé à Thiais sont arrivées à maturité et ont été revendues.

petites-surfaces-studio-ou-2-pieces

17m² | Un studio à Bobigny

Année 21-B
Deux reventes contre deux investissements !

Maxime optimise la diversification de ses placements sur la zone géographique. Direction Chartres pour cet investissement où la demande est de plus en plus forte. Cette ville est une bonne alternative pour les actifs travaillant à Paris mais qui préfèrent la tranquillité de la province. En effet, la ville est à 1 heure de la gare Montparnasse. Ni une ni deux, notre client a investi !

petites-surfaces-studio-ou-2-pieces

24m² | Une location simple à Tours

Année 22-A
Dernier investissement de la stratégie !

Pour ce dernier placement, notre investisseur a opté pour une colocation avec une fiscalité LMNP, comme pour tous ces autres placements. Un bien meublé va être loué plus rapidement et va pouvoir atteindre un loyer plus avantageux pour l’investisseur, etc. Cette dernière petite colocation va pouvoir atteindre un rendement de 8,45% avec un taux de rendement interne de 10,39%. De bons chiffres pour bien clôturer cette stratégie d’investissement.

grande-colocation-zone-etudiante

62m² | Une colocation à Massy

Année 22-B
Dernier investissement de la stratégie !

Cette belle stratégie d’investissement touche bientôt à sa fin, c’est alors l’occasion de miser sur des dernières acquisitions en colocation pour optimiser le portefeuille immobilier.

La zone géographique de notre client se base principalement en Ile-de-France. Cependant, on a pu voir que quelques-unes de ses acquisitions se situent en province. Alors pour finir en beauté, on choisit d’investir pour l’une d’elles dans la ville d’Orléans. Toujours un emplacement stratégique dû à un nombre important d’étudiants et de jeunes actifs !

petite-colocation-2-ou-3-chambres

83m² | Une colocation à Orléans