Investissement locatif : Argumentaire sur la durabilité et les perspectives du marché en 2024

L'année 2024 se présente comme une période de changement et de renouvellement en termes de réglementations mais aussi concernant l'avancement des échéances des audit énergétiques.

 

1. État actuel du marché de l'investissement locatif

 

En 2024, le marché immobilier connaît une phase de correction après une période de forte hausse des prix due à des taux d'intérêt historiquement bas. Cette correction se traduit par une baisse moyenne des prix de l'immobilier de 10 à 15%, créant ainsi des opportunités pour les acheteurs solvables.

Parallèlement, les ventes de logements ont connu une diminution significative, passant de plus d'un million à 890 000, représentant une chute de 20% par rapport à l'année précédente. 



Besoin d’un conseil expert ? Contactez-nous !

 

2. Attractivité des zones géographiques

 

En 2023, une baisse des prix immobiliers a été observée dans les grandes agglomérations françaises, avec une moyenne de -1,5% sur l'année avec une baisse de -5% à Paris

Certaines villes moyennes sont de plus en plus attractives pour les investissements immobiliers, offrant un meilleur équilibre entre le prix d'acquisition et le potentiel locatif​​​​. (Source : pap.fr)

Que ce soit en grande agglomération ou dans les villes moyennes, nous proposons des projets clé en main !

Consultez nos réalisations !

 

3. Perspectives et tendances futures

 

Le marché locatif en 2024 est marqué par une tension notable, avec une baisse de la production de logements neufs et des restrictions sur la location de biens énergétiquement inefficaces. Malgré cela, des signes de stabilisation apparaissent, avec une baisse des prix de l'immobilier atteignant -3% sur le territoire national et des variations plus marquées dans certaines villes. De plus, la digitalisation devient un facteur clé, les propriétaires et gestionnaires de biens devant intégrer les nouvelles technologies pour se démarquer.

 

4. Conseils pour les investisseurs

 

Pour réussir un investissement locatif en 2024, il est conseillé de faire preuve de patience, de bien choisir la localisation et le type de logement, et de réaliser une étude de marché locative approfondie. De plus, l'investissement locatif saisonnier dans les régions touristiques présente des opportunités intéressantes, bien que soumises à une réglementation spécifique.



Nos agents spécialisés dans l’investissement locatif sont prêts à vous répondre, prenez rendez-vous ici !



5. Réglementations et aides fiscales

 

Les investisseurs peuvent bénéficier de plusieurs dispositifs d'aide en 2024, notamment le Prêt à Taux Zéro (PTZ), prolongé jusqu'en 2027, et le dispositif Pinel, valable jusqu'au 31 décembre 2024. Par ailleurs, MaPrimeRénov’ s'ouvre aux copropriétés pour financer des travaux sur les parties communes, notamment l'isolation des combles ou le remplacement des fenêtres.

 

6. Impacts sur le pouvoir d'achat et le crédit immobilier

 

La baisse des prix du marché immobilier ne compense pas entièrement la perte de pouvoir d'achat de la majorité des Français, qui a diminué de 20% au cours des 18 derniers mois. Depuis janvier 2022, le pouvoir d’achat immobilier des ménages Français a été amputé en moyenne de deux pièces. La hausse des taux et la crise du marché immobilier permettent de saisir concrètement la réalité de la situation.

Cette situation affecte principalement les secundo-accédants, avec une demande potentiellement limitée. Par ailleurs, l'accessibilité au crédit immobilier demeure complexe, malgré des perspectives de baisse des taux

 

7. DPE G, la dernière ligne droite

 

Louer un bien avec un DPE G est encore possible mais les propriétaires devraient penser à mettre leurs bien aux normes avant 2025. Après cette date limite les location avec un DPE G ne pourront plus être mis en location.

 

A lire aussi : Comment la rénovation affecte l’évaluation des bien immobiliers

 

8. Prolongation du dispositif Denormandie 

 

En parallèle à la réduction d’impôt Pinel, l’avantage fiscal Denormandie est prolongé jusqu’à fin 2026 permettant ainsi aux propriétaires de rénover leurs biens dans les villes de taille moyenne.

 

9. Entrée en vigueur du DPE collectif

 

Depuis le 1er janvier 2024, les grands immeubles de plus de 200 lots (copropriété ou monopropriété) ont pour obligation de réaliser un DPE. S’en suivra les copropriétés comprenant 50 à 200 lots en 2025, puis celles de moins de 50 lots pour 2026.

 

En conclusion, 2024 présente à la fois des défis et des opportunités pour l'investissement locatif. La baisse des prix, la tension sur le marché, et les changements réglementaires créent un contexte à double tranchant. Les investisseurs avisés peuvent trouver des occasions favorables, en particulier en ciblant les régions touristiques pour l'investissement locatif saisonnier ou en bénéficiant des dispositifs d'aide à l'investissement. Cela nécessite toutefois une approche stratégique et une bonne compréhension des tendances du marché. Pour Brickmeup, ces informations sont cruciales pour guider nos clients dans leurs décisions d'investissement et renforcer notre position en tant qu'expert du marché immobilier.




Aymeric DE RAULIN, 23 janvier 2024