Gérer son investissement locatif ancien : Comment assurer son bien ?

Dans un marché de l'immobilier locatif en constante évolution, les investisseurs font face à de nombreux défis, notamment en ce qui concerne l'assurance de leurs biens. Assurer son investissement locatif ancien est crucial pour protéger son patrimoine immobilier. Ce guide explore les assurances indispensables pour protéger votre investissement tout au long de sa vie, du financement, aux travaux jusqu’à la location.

 

L'importance de l'Assurance dans l'Investissement Locatif Ancien

 

Investir dans l'immobilier ancien offre plusieurs avantages, comme des prix d'achat généralement plus bas et le charme des constructions d'époque. Toutefois, ces biens peuvent comporter des risques spécifiques, rendant cruciale la souscription à une assurance immobilière adaptée.

Il est essentiel de choisir une assurance qui couvre les risques spécifiques aux biens anciens, comme les dommages structurels ou les problèmes liés à l'âge du bâtiment. De plus, les propriétaires doivent être attentifs aux garanties offertes en cas de vacance locative ou de dommages causés par les locataires.

Une étude récente a révélé que les coûts et les couvertures d'assurance varient considérablement entre les fournisseurs. Il est donc conseillé de comparer plusieurs offres avant de faire un choix. Des sites comme AssurOnline ou LeComparateurAssurance offrent des comparatifs détaillés.

 

Investissement locatif : tour d’horizon des assurances

 

L'Assurance Habitation :

Bien que les locataires soient obligatoirement tenus de souscrire une assurance habitation, le propriétaire doit s'assurer que cette obligation est respectée. Cette assurance couvre généralement les dommages causés par des événements tels que les incendies, les inondations, les tempêtes, et les catastrophes naturelles. Les locataires doivent fournir une attestation d'assurance habitation locataire chaque année pour prouver qu'ils sont bien couverts.

 

L'assurance Propriétaire non-occupant (PNO) :

Optionnelle mais très fortement conseillée, elle est essentielle pour tout propriétaire bailleur. Elle couvre les dommages au bien et la responsabilité civile du propriétaire. Il est important de comparer les garanties, les exclusions, et les coûts pour trouver la meilleure assurance PNO adaptée à votre bien.

Une bonne compréhension des garanties vous permet de choisir une assurance qui couvre efficacement votre bien.

 

L’investissement locatif : garanties et cautions fortement recommandés 



Les trois dispositifs suivants sont optionnels, recommandés, mais ils sont spécifiques à des cas particuliers d’acteurs et sont non cumulatifs

 

Assurance Garantie Loyer Impayé (GLI) :  

Pour vous protéger contre les éventuels impayés de loyers, envisagez de souscrire une assurance loyers impayés. Cette assurance peut couvrir une partie ou la totalité du loyer en cas de non-paiement par le locataire.

Le locataire doit justifier d’un revenu mensuel au minimum 2.85 fois supérieur au montant du loyer et doit avoir une situation professionnelle stable. Cette assurance ne s’applique que si le bien est la résidence principale du locataire. Le coût de cette assurance oscille entre 2.5 et 5% du loyer annuel (charges comprises).

 

La Garantie Visale :

L'assurance VISALE est une caution proposée par Action Logement, destinée à couvrir les loyers impayés des locataires pour les bailleurs. Elle diffère de la Garantie Loyers Impayés (GLI) traditionnelle car elle est gratuite doit répondre à un certain nombre de critères d’éligibilité (âge du locataire, montant du loyer). Contrairement à la GLI, qui est une assurance payante souscrite par le bailleur pour couvrir les risques de loyers impayés, la garantie VISALE est un dispositif soutenu par l'État et accessible sans frais pour le bailleur ou le locataire.

 

La Caution physique :

Vous pouvez également demander une garantie des loyers auprès de votre locataire, telle qu'une caution physique (particulier garant). Cela peut servir de protection en cas de défaut de paiement.




Assurance dans l'Investissement Locatif Ancien : les bonnes pratiques 

 

Diagnostic immobilier :

Avant de louer votre bien, effectuez des diagnostics immobiliers pour identifier d'éventuels problèmes structurels ou sanitaires. Cela peut vous aider à anticiper des réparations nécessaires et à éviter des litiges futurs.

 

Entretien régulier :

Maintenez votre propriété en bon état en effectuant des travaux d'entretien réguliers. Cela peut contribuer à prévenir les sinistres et à prolonger la durée de vie de votre bien.

 

Sécurité :

Améliorez la sécurité de votre propriété en installant des dispositifs tels que des serrures de haute qualité, des systèmes d'alarme, et des détecteurs de fumée. Certains assureurs offrent des réductions de primes pour des propriétés bien sécurisées.

 

Mise à jour des contrats d'assurance :

Passez en revue régulièrement vos contrats d'assurance pour vous assurer qu'ils correspondent toujours à vos besoins et à la valeur actuelle de votre bien.

L'assurance joue un rôle clé dans la protection et la rentabilité d'un investissement locatif ancien. En tant que professionnel de l’immobilier, nous accompagnons nos clients à chaque étape de leur investissement, en fournissant des conseils d’experts sur la sélection des biens, la rénovation, et les aspects assurantiels. Bien s’entourer dans ce type d’investissement est donc essentiel. Brickmeup propose un service clé en main de haute qualité. Notre expertise en stratégie d'investissement immobilier assure que votre investissement est non seulement sécurisé mais aussi rentable.

 

CONTACTEZ UN EXPERT !

 

 

A lire aussi : Comment réussir son premier investissement locatif ? 



FAQ

 

  1. En cas de vacance locative, l'assurance PNO offre-t-elle une protection ?

   - Oui, l'assurance PNO protège le bien pendant les périodes de vacance locative, couvrant les risques comme les dommages ou le vandalisme.

 

  1. Est-il obligatoire pour le locataire d'avoir une assurance habitation ?

   - Oui, en France, il est obligatoire pour les locataires d'avoir une assurance habitation pour couvrir leur responsabilité civile et les dommages au bien loué.

 

  1. Les assurances pour l'investissement locatif couvrent-elles les dommages naturels ?

   - La plupart des assurances pour l'investissement locatif incluent une couverture contre les dommages naturels, mais il est important de vérifier les détails de la police.

 

  1. Comment les assurances impactent-elles la décision d'investissement dans l'immobilier locatif ?

   - Les assurances ajoutent une couche de sécurité financière à l'investissement locatif, mais elles doivent être prises en compte dans le calcul de la rentabilité globale.

 

  1. Peut-on déduire les primes d'assurance des revenus locatifs pour des raisons fiscales ?

   - Oui, en France, les primes d'assurance liées à un bien locatif sont généralement déductibles des revenus locatifs pour le calcul de l'impôt sur le revenu.



brickmeup, 24 novembre 2023